Charles DARWIN

Naturaliste et biologiste anglais, il a établi la théorie de l’évolution des espèces et formulé l’hypothèse de la sélection naturelle.

Diplômé de l’Université de Cambridge à 22 ans, il embarque en décembre 1831 sur le Beagle, comme naturaliste dans un voyage scientifique chargé d’établir la cartographie des côtes de l’Amérique du Sud. Au cours de cette expédition de 4 ans et 9 mois où il passe par l’Amérique du Sud, les îles polynésiennes, ou encore, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, il observe la géologie, la faune locale et les fossiles. Son voyage lui permet de collecter des informations sociales, politiques et anthropologiques sur les pays visités et, de retour en Angleterre, il commence à travailler sur sa théorie de l’évolution.

 

La théorie de l’évolution

Son ouvrage le plus connu, L’origine des espèces et la théorie de la descendance modifiée par le moyen de la sélection naturelle, paraît le 24 novembre 1859. Il y développe deux théories. La première est que les organismes vivants sont en perpétuelle évolution grâce au phénomène de la sélection naturelle qui, au sein d’une même espèce, retient les individus les mieux adaptés à leur milieu. La deuxième est que toutes les espèces descendent d’un ou plusieurs ancêtres communs.

Ces théories bouleversent la vision chrétienne et traditionnelle d’explication du monde et de la création. Cela remet en cause la croyance selon laquelle les êtres vivants ont été créés par Dieu. Ce qui embarrassait le plus la communauté religieuse, c'était surtout la mise en avant d’une parenté entre l’Homme et le Singe. On cite souvent la réaction de l’épouse de l’évêque de Manchester qui, à la lecture de l’ouvrage, aurait déclaré : « Descendre du singe ?! Espérons que ce n’est pas vrai… Mais si ça l’est, prions pour que la chose ne s’ébruite pas !».

Darwin a vu de son vivant la théorie de l'évolution acceptée par la communauté scientifique et le grand public, alors que sa théorie sur la sélection naturelle a dû attendre les années 1930 pour être généralement considérée comme l'explication essentielle du processus d'évolution. Au XXIe siècle, elle constitue en effet la base de la théorie moderne de l'évolution. Sous une forme modifiée, la découverte scientifique de Darwin reste le fondement de la biologie, car elle explique de façon logique et unifiée la diversité de la vie.

 

Extrait, L’origine des espèces et la théorie de la descendance modifiée par le moyen de la sélection naturelle

« Dans l'Amérique du Sud, trois classes de phénomènes firent sur moi une vive impression: d'abord, la manière dont les espèces très voisines se succèdent et se remplacent à mesure qu'on va du Nord au Sud; en second lieu, la proche parenté des espèces qui habitent les îles du littoral et de celles qui sont propres au continent; enfin, les rapports étroits qui lient les mammifères édentés et les rongeurs contemporains aux espèces éteintes des mêmes familles. (…) En réfléchissant sur ces faits, il me parut vraisemblable que les espèces voisines pouvaient dériver d'une même souche, mais durant plusieurs années je ne pus comprendre comment chaque forme se trouvait si bien adaptée à des conditions particulières d'existence. J'entrepris alors d'étudier systématiquement les animaux et les plantes domestiques et je vis nettement que l'influence modificatrice la plus importante réside dans la sélection des races par l'homme qui utilise pour la reproduction des individus choisis.»

 

EN SAVOIR PLUS

Grâce au travail de la Bibliothèque numérique francophone Les Classiques des sciences sociales, vous avez accès librement à l’œuvre de Darwin en cliquant sur ce lien. Bonne lecture !

http://classiques.uqac.ca/classiques/darwin_charles_robert/origine_especes/origine_especes.html