VERTICALITÉ ET HORIZONTALITÉ : LE PARADOXE DU POLITIQUE

Penser la démocratie, par Marc Crépon
 Inscriptions closes
 
68
Date: 19 Nov 2019 19:00

L'exercice du pouvoir sous la 5e République présente un étrange paradoxe. D'un côté la fonction présidentielle se prête à de multiples dérives monarchiques : de l'occupant du "palais de l'Elysée", on attend étrangement non seulement qu'il fasse preuve de charisme, mais qu'il sache également se tenir à distance, c'est-à-dire au-dessus des intérêts partisans. Mais, de l'autre, cette verticalité porte en elle le piège d'un enfermement et d'une surdité. Les mouvements d'opinion, les protestations, la contestation, qu'ils s'expriment dans la rue ou sur la toile, dessinent une horizontalité qui, à défaut d'être prise en considération, rend cette même verticalité insupportable et sans doute intenable. Il est vain à ce titre de penser que les sondages pourraient suffire à en recueillir l'expression. C'est ce paradoxe qu'on interrogera, au fil conducteur de cette première conférence.

Marc Crépon est philosophe, directeur de recherche au CNRS, et directeur du département de philosophie de l'École Normale Supérieure (rue d’Ulm). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont De la démocratie participative. Fondements et limites. (Mille et une nuits, 2007) et plus récemment Inhumaines conditions. Combattre l’intolérable (Odile Jacob, 2018). Spécialisé en philosophie morale et politique, il travaille essentiellement sur la question de la violence.

 

Téléphone
0140608600
Email
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet
Tarifs :
Entrée libre sur réservation
Adresse
72 Avenue Félix Faure

 

Toutes les Dates


  • 19 Nov 2019 19:00