logo.jpg

L'art de la Gwerz

CONCERTS
Date: 29 Mar 2019 20:00

Lieu: Concert  |  Ville: Paris, France

Lors de ce concert, un hommage sera rendu à Yann-Fañch Kemener, qui nous a quitté le 16 mars 2019...

Pourquoi avoir appelé ce concert l’ « Art de la Gwerz » ? Parce que si les chinois ont l’art de la guerre (cf Sun Tsu), les bretons ont l’art de la gwerz.
Qu’est-ce qu’une gwerz ? Selon la classification de Luzel, les gwerzioù, contrairement aux sonioù, illustrent des histoires majoritairement tristes.

Les gwerz (ioù), ou complaintes en breton, racontent sur le ton de l’épopée, des faits souvent tragiques abordant des thèmes qui vont de la légende ou du mythe comme « Diougan Gwenc’hlan », ce druide qui annonçait la fin des rites anciens avec l’apparition du christianisme, à la narration de faits historiques comme dans « An alarc'h » (Le cygne ), cette gwerz issue du Barzaz Breiz raconte le retour d'exil triomphal du duc Jean IV pour reconquérir son duché. Dans la plus pure tradition, nous avons repris la mélodie, mais les paroles raconteront ce soir une tout autre histoire, liée à l'actualité, l'histoire du petit Fañch de Quimper...

Tradition vivante, la composition de gwerzioù n’a jamais cessé. Ainsi « Gwerz ar vezhinerien », écrite par Denez Abernot, raconte la dure vie des femmes qui récoltaient le goémon dans les îles Molène et Trielen jusqu’au milieu du XXème siècle. Kristin, de son côté, a écrit une adaptation en breton de la chanson écossaise « Skye Boat Song » popularisée récemment par la série Outlander, ce qui nous a donné envie de faire un petit détour par les îles Britanniques. Après une polyphonie sur la célèbre chanson « Foggy Dew » commémorant l’insurrection de Pâques 1916 à Dublin, nous partirons gaiement sur les chemins de la verte Irlande avec la « Star of the County Down ».

Dans les gwerzioù, la tristesse est souvent omniprésente, voire oppressante. Dans « Jenovefa », un jeune homme de la campagne intelligent part au séminaire pour faire des études et quitte sa bien-aimée qui le supplie en vain au pied de l’autel de ne pas prononcer ses vœux. L’héritière de « Keroulas », quant à elle, est mariée de force par sa mère à un marquis pour avoir le champ libre auprès du prétendant de sa fille dont elle est également amoureuse. Enfin, « Ana Chapalan », la fille de Carantec, a le pressentiment que si elle repart en mer elle se noiera, mais elle n’a pas le choix et n’échappera pas à son destin !

Les chants bretons ne sont heureusement pas tous aussi dramatiques. Les chants à danser font notamment une belle place à la comédie et à l'humour, comme dans « Trouzelan », le texte du ton simple plin que nous avons choisi, dans lequel une jeune fille dévoile son attirance pour les jeunes et beaux garçons. Ou dans notre galop nantais inédit qui moque la gourmandise de tailleurs bien peu empressés à commencer leur labeur.


Hervé Cudennec est un chanteur traditionnel breton originaire de la baie de Morlaix qui chante depuis 25 ans en fest-noz à Paris et dans les Monts d’Arrée. Hervé se produit également en concerts de chants profanes et sacrés dans les églises, accompagné à l’orgue, bombarde et trompette.

Kristin David, de Nantes, chante en fest-noz en Haute et Basse-Bretagne. Elle écrit régulièrement des nouvelles en breton qui sont éditées dans la revue littéraire « Al Liamm ». Elle est aussi professeur de breton dans une association de cours du soir, et est intervenue à ce titre pendant plusieurs années à la prison de Nantes !

Julien Oblet, dit « Job », a commencé l'accordéon il y a quelques années à la Mission Bretonne de Paris. Il a fait évoluer son répertoire vers les musiques du centre France, d'Angleterre et d'Ecosse.
Il n'a rien contre le fait de pousser la chansonnette accompagné sur son instrument une fois de temps en temps.

Laurent Mode a été le guitariste des groupes bretons Keur Brized et Grappe Fleurie. C’est notre capitaine de Trentemoult !

 

Téléphone
01.40.60.86.00
Email
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet
Tarifs :
Tarifs Ville de Paris, 10,10 et 8,10 euros
Adresse
72 Avenue Felix Faure
75015 Paris, France

 

Google Maps


 

Toutes les Dates


  • 29 Mar 2019 20:00