logo.jpg

Les enjeux de la laïcité dans le champ associatif de l'éducation populaire

CYCLE LA RÉPUBLIQUE EST LAÏQUE
Date: 4 Déc 2018 19:00

Lieu: Conférence  |  Ville: Paris, France

L’histoire de l’éducation populaire est un point d’entrée stimulant pour saisir les enjeux actuels de la laïcité dans le champ associatif. Inspirée par les tenants de l’idéal laïque et républicain, les associations d’éducation populaire ont su développé une certaine culture politique française, une culture civique à la française. L’Union sacrée, suscitée par la Grande Guerre et prolongée dans le Bloc national jusqu’en 1924, ne remet que provisoirement en cause le militantisme des associations laïques. Celles-ci ne cessent de monter en puissance entre les années 1920 et 1960.

La Confédération générale des œuvres laïques devient, dès la fin des années 30, la tête de pont d’un maillage serré d’associations, elles-mêmes structurées à la fois localement par les Fédérations des œuvres laïques, départementales, et verticalement par les Unions françaises des œuvres laïques, thématiques. Les instituteurs s’y impliquent désormais massivement, contribuant à faire vivre en dehors et au delà de l’école une citoyenneté républicaine qui conjugue loisir éclairé et engagement laïque. À ses yeux, la République est en effet bien plus qu’un type de régime politique, bien plus qu’un mode de gouvernement : c’est une société tout entière mobilisée pour défendre ses valeurs émancipatrices, au premier rang desquelles la laïcité, alors indissociable du rationalisme et de l’anticléricalisme. Mais elle est aussi confrontée à des évolutions affectant les conditions mêmes de son succès.

L’urbanisation tend à modifier profondément la sociabilité souvent rurale dans laquelle s’inséraient les associations du mouvement. Le foisonnement associatif du moment, qui vient les concurrencer, va de pair avec une mutation de l’engagement civique. Les activités de loisirs connaissent en outre un mouvement de professionnalisation, qui entre en contradiction avec la logique militante.


Jean-Paul Martin est agrégé d’histoire. Il a exercé en tant que professeur d’histoire dans divers lycées avant d’être détaché entre 1983 et 1987 comme chargé de recherches à l’INEP (Institut National d’Éducation Populaire auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports). C’est à cette époque qu’il commence ses recherches sur le monde associatif laïque. Après l’obtenions de sa thèse en 1992 à l’Institut d’Études Politiques de Paris, il est nommé maître de conférences à l’UFR des Sciences de l’éducation de l’Université Charles de Gaulle-Lille III. Parallèlement, il rejoint le laboratoire Histoire et Sociologie des Religions de l’EPHE autour de Jean Baubérot, futur GSRL. A présent, Jean-Paul Martin y développe ses recherches sur l’histoire de la laïcité française, la laïcité scolaire et l’éducation civique et morale en particulier. En outre, il a élargi son champ d’intervention en ouvrant des perspectives comparatistes avec d’autres pays francophones (Belgique, Québec notamment).

 

Téléphone
01.40.60.86.00
Email
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet
Tarifs :
Entrée libre sur réservation
Adresse
72 Avenue Félix Faure
75015 Paris, France

 

Google Maps


 

Toutes les Dates


  • 4 Déc 2018 19:00